Les Fourmis Rouges … des livres pas comme les autres

Publié le 3 oct, 2014
Les Fourmis Rouges … des livres pas comme les autres

« Ce que j’écoutais, ce que je guettais, c’était les mots : car j’avais la passion des mots [...] »
Marcel Pagnol, La Gloire de mon père

(c) lili scratchy

Il y a des familles dans lesquelles se transmet un étrange virus, qui nous pousse à passer des heures allongés ou assis, le souffle en suspens, les yeux qui défilent à toute allure. On peut même nous surprendre à rire tout seul par moment. L’amour des mots, la passion des livres, quand on l’a contracté, c’est pour de bon.

Certains prétendent que les enfants n’aiment plus lire … L’impressionnante collection d’ouvrages de nos enfants tout comme le succès du Salon du livre et de la presse jeunesse démentent formellement cette vilaine rumeur.

Mais voilà que patatra, vous avez épuisé les rayonnages de votre libraire favori, les contes des frères Grimm, d’ Andersen et Perrault n’ont plus de secrets pour vos enfants et vous voilà bien démuni.

Situation terrifiante s’il en est : l’histoire du soir c’est sacré.

(c) frédéric marais

Heureusement, Brune et Valérie ont des trésors pour nous. Ces deux passionnées de littérature de jeunesse ont créé en 2013 la maison Les Fourmis Rouges.
Quand elles nous parlent de leur projet, c’est pétillant, tout comme leur collection  » Les Fourmis Rouges ce sont avant tout des auteurs et des illustrateurs, dans l’air du temps ou très en marge, traditionnels ou d’avant-garde… Des artistes divers aux écritures, littéraires ou graphiques, très personnelles ».

De la diversité donc pour cette maison d’édition qui propose un catalogue pour tous les âges et pour tous les goûts. Ici, pas de morale, mais une belle ambition : délivrer dans chaque histoire, des clés pour mieux comprendre le monde, la vie, répondre à la curiosité de nos enfants, les faire s’éveiller et s’interroger un peu plus à chaque ligne, avec humour, piquant ou tendresse.

Au-delà de l’amour des mots, c’est aussi un éveil à la couleur et au graphisme que proposent Brune et Valérie. Le talentueux Frédéric Marais nous conte dans Didgeridoo les origines du monde dans un tourbillon de couleurs, Lili Scratchy distille sa bonne humeur auprès des plus petits grâce à son coup de crayon énergique, Nathalie Lété nous offre un voyage dans son univers dans son magnifique album Promenade de la petite fille.

Promenade de la petite fille Nathalie Lété, Marion Bataille

Et parce qu’elles souhaitent que le livre ne soit pas seulement un objet mais bien un lieu de rencontre, les éditions Les Fourmis Rouges organisent régulièrement des rencontres avec les auteurs, illustrateurs ou des ateliers.

Pour en savoir plus sur cette superbe aventure :
Le sitehttp://editionslesfourmisrouges.com/
Sur Facebook : https://www.facebook.com/EditionsLesFourmisRouges
Sur Twitter : https://twitter.com/2FourmisRouges

 

Publier un commentaire